Fraude aux distributeurs de billets avec des skimmers imprimés en 3D

Un gang a sévi en Australie en utilisant des skimmers fabriqués avec une imprimante 3D pour voler de l’argent grâce aux cartes bancaires des usagers.

Si l’impression 3D peut sauver des vies ou nous aider à manger des insectes, elle peut aussi être utilisée à mauvais escient. Non, ce n’est pas une énième arme imprimée en 3D, mais une fraude au distributeur automatique de billets (DAB).
A Sidney, au cours du printemps dernier, des petits malins ont fabriqué des skimmers à l’aide d’imprimantes 3D et les ont installés sur des DAB de la ville. Un skimmer est un dispositif qui permet de récupérer des informations sur les cartes bancaires utilisées sur un DAB. Résultat, la police a estimé le butin des criminels à 100 000 $ australiens soit environ 70 000 €.

Les policiers ont découvert la supercherie après avoir reçu un nombre croissant de plaintes de victimes. Après avoir identifié les DAB en cause, ils ont trouvé les faux skimmers qui, de leurs aveux, était extrêmement ressemblants. Certains de ces skimmers avaient même une caméra miniature directement intégrée pour filmer le numéro des cartes bancaires lorsqu’elles étaient insérées dans le lecteur. La police explique que pour les usagers il était très difficile voire impossible de réussir à détecter les skimmers.

Ce fait divers montre que la copie et la contrefaçon d’objets risquent de se développer en même temps que l’impression 3D devient accessible et performante. Aujourd’hui, celle-ci a permis aux fraudeurs de répliquer rapidement et facilement des skimmers assez ressemblants pour ne pas être détectés. Demain, ce seront des milliers d’objets de notre vie courante qui pourront être ainsi copiés. De quoi donner du fil à retordre aux douaniers.
Fraude aux distributeurs de billets avec des skimmers imprimés en 3D Fraude aux distributeurs de billets avec des skimmers imprimés en 3D Reviewed by Be-3D on 00:58 Rating: 5

Aucun commentaire

Recent