[Interview] Luc Bretones, Directeur du Technocentre d’Orange, nous en dit plus sur le nouveau service de l’opérateur


Nous avons pu poser quelques questions au Directeur du Technocentre d’Orange pour en savoir plus sur le nouveau service d’Orange. 
Au début du mois, Orange et Sculpteo annonçaient un partenariat pour proposer aux clients de l’opérateur un service de coques personnalisées et imprimées en 3D pour smartphones. Une belle initiative qui permet de rapprocher une fois de plus l’impression 3D et le grand public.
Luc Bretones, Directeur du Technocentre d’Orange, nous fait l’honneur de répondre à nos questions afin d’en savoir un plus sur ce service et sur l’approche d’Orange vis-à-vis de l’impression 3D.

Be-3D : Bonjour Luc Bretones, pouvez-vous vous présenter et nous décrire votre parcours ?
Luc Bretones, Directeur du Technocentre d'Orange
Luc Bretones, Directeur du Technocentre d’Orange
Luc Bretones : J’évolue depuis une quinzaine d’année dans le secteur des nouvelles technologies en particulier sur les domaines télécom, IT et communautés online. Actuellement, je dirige le Technocentre d’Orange auprès de Vivek Badrinath, Directeur Général Adjoint, en charge du pôle Innovation, Technologie et Expérience Client.
Créé en janvier 2006, le Technocentre est l’« usine à produits et design » du Groupe. Ma mission est d’assurer le marketing et le développement des produits innovants du Groupe, au service des clients d’Orange, afin de développer et de livrer les bons produits et services au bon moment, de rendre ces innovations accessibles au plus grand nombre et dans un maximum de pays où le Groupe est présent. Je veille aussi à la définition et à la mise en œuvre de la stratégie de design pour tous les produits et services du Groupe assurant aux clients une expérience cohérente à travers les diverses interfaces. Ces produits doivent être utiles, faciles d’utilisation, fiables et responsables au regard de leur impact sur l’environnement. Ils sont le fruit d’un travail commun aux équipes de recherche et d’innovation du Groupe.
Technocentre Orange
Technocentre Orange
Plus de  500 personnes, de 22 nationalités, travaillent au Technocentre sur 4 sites : Châtillon, Londres, Amman et Abidjan. Au-delà des produits « phares » du Technocentre comme la Livebox Play, la TV d’Orange, Orange Money ou encore le Cloud d’Orange, environ 300 produits sont lancés chaque année dans 32 pays, dont, entre autres, au cours des derniers mois : la nouvelle version de l’application mobile  « Orange Cloud », les services de communication enrichie RCS/Joyn en France après l’Espagne fin 2012, la vidéo à la demande d’Orange sur la Xbox, les nouveaux kits de connexion business everywhere compatibles 4G, et plus de 12 nouveaux produits sur la zone AMEA dont « No credit Beep ».
Par ailleurs, étant passionné d’entrepreneuriat, j’ai à cœur de développer une forte proximité avec le réseau des startups françaises et ai participé au lancement du mouvement Startup Weekend en France.
Enfin, je suis membre de différents think tanks spécialisés dont Renaissance Numérique ou encore l’Institut G9+ et préside actuellement l’association Transition Numérique +, soutenue par Fleur Pellerin.

Be-3D : Comment est née l’idée de proposer des coques personnalisables ?
L. B. : L’idée est née de 2  constats. Le premier est qu’en général le choix des modèles de coques pour téléphones est limité et ne peut pas répondre à l’attente de tous. Par ailleurs, eu égard à la valeur d’un smartphone, la coque est devenue incontournable. Enfin, la personnalisation du téléphone apparaît aujourd’hui comme un sujet de mode et la viralité du phénomène est assez spectaculaire.
Restait à relever le niveau de personnalisation possible et à le rendre accessible à tous avec simplicité. La technologie de l’impression 3D nous a permis de déployer ce service dans les meilleures conditions.

Be-3D : Comment va évoluer ce service ? (nouvelles possibilités de personnalisation, nouveaux modèles de téléphones, …)
L. B. : Nous allons effectivement augmenter le nombre de modèles de smartphones disponibles et souhaitons donner une solution aux détenteurs de téléphones pour lesquels il est difficile de trouver des coques. Nous travaillons également à l’élargissement du nombre de modèles personnalisables en utilisant toutes les potentialités de la 3D, comme par exemple le relief et le matériau des coques fabriquées.

Be-3D : Par rapport à des coques classiques, le prix d’une coque personnalisée peut doubler voire tripler. Pensez-vous que les utilisateurs sont prêt à payer ce prix pour avoir accès à la personnalisation ?
L. B. : Si l’on compare à des coques de qualité, c’est-à-dire disposant d’un certain niveau de robustesse aux chocs notamment, l’écart est en fait assez faible. Les coques personnalisées que nous proposons passent bien l’épreuve du temps et sont très solides. Nous avons fait le choix de couches de matériau plastique plus importantes pour, notamment, une meilleure résistance aux rayures.
Je pense que chacun trouvera du plaisir à personnaliser son smartphone mais aussi à utiliser notre service pour réaliser un cadeau original au moment souhaité, « à la demande ».
Cette technologie pourrait doper le secteur déjà très dynamique des accessoires pour smartphones. En effet, selon ABI Research, ce marché des accessoires pourrait atteindre 38 milliards de dollars en 2017.

Be-3D : C’est un premier pas vers l’impression 3D pour Orange. Avez-vous l’intention de proposer d’autres services autour de cette technologie ?
L. B. : Nous réfléchissons à plusieurs développements possibles mais j’en profite pour faire appel à tous les porteurs de projets dans le domaine. Cette technologie se prête en effet particulièrement bien à l’open innovation que nous poussons fortement au sein d’Orange et de son écosystème.

Be-3D : A titre personnel, comment percevez-vous l’impression 3D ?
L. B. : L’impression 3D est une technologie qui va révolutionner les processus de fabrication, de logistique, du commerce et industrialiser le marketing « one to one ». C’est un formidable boost dans l’univers du réel pour des conceptions virtuelles désormais à la portée du plus grand nombre.  Concernant une technologie aussi déterminante pour l’avenir, il me semble important que des fabricants français majeurs émergent rapidement. Ils seront ainsi en mesure de capter une bonne partie de la valeur ajoutée – considérable – apportée par cette disruption.

Be-3D : Un dernier mot pour nos lecteurs ?
L. B. : J’invite tous les lecteurs à tester le service sur http://orange.sculpteo.com/ et à nous faire des recommandations sur son évolution (mon id twitter est @bretones).
Sandra Hernandes et Alexandre Roy au sein d’Orange France ont déployé le projet au niveau marketing et technique. Cette réussite locale nous engage à imaginer des services pour l’international, et c’est toute la mission du Technocentre d’Orange.
Nous remercions chaleureusement Luc d’avoir répondu à nos questions. Comme il l’indique, n’hésitez pas à le suivre sur Twitter pour poursuivre les échanges autour de l’impression 3D.
[Interview] Luc Bretones, Directeur du Technocentre d’Orange, nous en dit plus sur le nouveau service de l’opérateur [Interview] Luc Bretones, Directeur du Technocentre d’Orange, nous en dit plus sur le nouveau service de l’opérateur Reviewed by Be-3D on 00:52 Rating: 5

Aucun commentaire

Recent