La vie d’un bébé sauvée grâce à une imprimante 3D

Un bébé souffrant de graves problèmes respiratoires a survécu grâce à une attelle créée avec une imprimante 3D.

L’utilisation des imprimantes 3D pour la médecine n’en finit plus de nous étonner. Nous vous avions parlé de la petite Emma et du petit Liam. Aujourd’hui, nous vous parlons de la très belle histoire de Kaiba Gionfriddo.
Les faits remontent à début 2012. Kaiba, un petit bébé de 2 mois à été diagnostiqué d’une maladie très rare, la trachéobronchomalacie. Cette maladie peut empêcher un individu de respirer à tout moment par l’affaissement de la paroi des poumons et de la trachée. Dans des cas sévères, elle peut provoquer la mort.
Kaiba l'enfant sauvé grâce à une imprimante 3D
Kaiba l’enfant sauvé grâce à une imprimante 3D | Crédits : Université du Michigan
La famille du petit Kaiba était confrontée quotidiennement à des arrêts respiratoires du bébé et il était souvent nécessaire de la réanimer. Plusieurs médecins assuraient que le garçon ne sortirait pas de l’hôpital en vie.
Afin de le sauver, Glenn Green, spécialiste en rhino-laryngologie pédiatrique à l’Université du Michigan a proposé de créer une attelle imprimée en 3D pour empêcher les voies respiratoires de Kaiba de s’affaisser.
Les bronches de Kaiba imprimées en 3D
Les bronches de Kaiba imprimées en 3D | Crédits : Université du Michigan
Avec Scott Hollister, professeur en ingénierie biomédicale, ils ont réalisé un scanner 3D des poumons et de la trachée de l’enfant. Puis, grâce au modèle 3D de ces voies respiratoires, ils ont modélisé une attelle parfaitement adaptée à Kaiba. Une imprimante 3D a ensuite fabriqué l’attelle dans un matériau appelé polycaprolactone, un polymère biodégradable qui sera assimilé au cours du temps par le corps de l’enfant. Enfin, lors d’une opération, cette attelle a été cousue sur les voies respiratoires du bébé.
Image de prévisualisation YouTube
Le résultat à été immédiat. Depuis l’opération, Kaiba n’a plus eu aucun problème respiratoire. Âgé aujourd’hui de 20 mois, il est capable de respirer sans difficultés et mène une vie normale de bébé dans l’Ohio.
Le bio-matériau devrait être absorbé par le corps au bout de 3 ans. Entre temps, les poumons et la trachée de Kaiba seront bien assez développées pour ne plus en avoir besoin.
Si l’histoire est belle, on peut se demander pourquoi l’information est si massivement relayée. En effet, ce genre d’attelles ont déjà été réalisées plusieurs fois. Oui mais dans des cas extrêmes comme celui de ce bébé, la rapidité est un facteur extrêmement importante. Là où des prothésistes auraient passés plusieurs jours ou semaines à fabriquer cette attelle, une imprimante 3D est capable de la produire en une journée. De plus, les attelles classiques ne sont pas parfaitement adaptées au patient et elles doivent être retirées lorsqu’il grandit. Avec une imprimante 3D et le matériau bio-résorbable de telles contraintes n’existent pas.
Une attelle imprimée en 3D
L’attelle imprimée en 3D | Crédits : Université du Michigan
Kaiba rejoint donc ces enfants dont la vie à été bouleversée par l’impression 3D.
La vie d’un bébé sauvée grâce à une imprimante 3D La vie d’un bébé sauvée grâce à une imprimante 3D Reviewed by Be-3D on 16:21 Rating: 5

Aucun commentaire

Recent