Le London College of Fashion présente la Mode à l’heure de l’impression 3D


A l’occasion de son exposition au Fashion Space Gallery, le London College of Fashion présente des créations originales réalisées grâce à des imprimantes 3D.

Le London College of Fashion (LCF) montre qu’il sait explorer de nouveaux outils de création pour les appliquer au domaine de la Mode. Du 10 avril au 18 mai 2013, son exposition intitulée Layer by Layer (couche par couche) donne la couleur. C’est bien avec l’utilisation des techniques d’impression 3D que le LCF propose de découvrir des créations artistiques originales. Les créateurs exposants ont fabriqué leurs produits en utilisant différentes technologies d’impression 3D et différents matériaux.

Les Melonia shoes (par Naim Josefi et Souzan Yussouf)

Grâce aux services d’impression 3D de la société i.materialise, les deux créateurs proposent de créer des chaussures parfaitement adaptées au client. Le concept repose sur un principe simple. Le client entrerait dans un magasin de chaussures où il ferait un scan de ses pieds. Ensuite, des imprimantes 3D se chargeraient de fabriquer avec un matériau recyclable les chaussures ultra-design et parfaitement adaptées à la forme du pied du client. Voyez plutôt.

Les chaussures bi-matériaux (par Hoon Chung)

Le designer Hoon Chung explore les capacités de certaines imprimantes 3D à utiliser 2 matériaux différents pour créer un objet. Ainsi, il a conçu des chaussures dont la partie basse est faite d’un matériau plastique rigide et la partie haute d’un matériau souple et flexible.

Les chaussures artisanales (par Marla Marchant)

Marla souhaitait retrouver dans ses créations la qualité de l’artisanat et l’utilisation d’outils modernes. Les chaussures qu’elle a créées sont donc la rencontre en l’artisanat et l’impression 3D.


Les lunettes de soleil (par Ron Arad)

Ron s’est attaqué aux lunettes de soleil. Il a notamment travaillé avec la marque pq-eyewear pour créer ces modèles de lunettes. Grâce à la technologie SLS, il est possible de fabriquer ces armatures avec de la poudre de nylon et sans utiliser de métal.

Les bijoux à géométrie variable (par Julia Gaimster et Enrique Ramos)

Julia et Enrique travaillent sur des projets de bijoux dont la forme varierait selon certains paramètres à l’aide d’outils comme Grasshopper.

Les chaussures oiseau (par Marieka Ratsma)

Marieka s’est inspirée de la forme d’un crâne d’oiseau pour l’intégrer au design de ses chaussures à talon.


Tous ces créateurs ont donc pu laisser libre court à leur imagination sans se voir limités par des contraintes de réalisation technique. Et c’est bien là tout l’intérêt de l’impression 3D pour la Mode, s’affranchir des obstacles qui empêchent la réalisation de modèles atypiques.

Quelques informations utiles : Fashion Space Gallery London College of Fashion 20 John Princes Street, Londres Entrée gratuite Crédits photos : London College of Fashion Source
Le London College of Fashion présente la Mode à l’heure de l’impression 3D Le London College of Fashion présente la Mode à l’heure de l’impression 3D Reviewed by Be-3D on 16:30 Rating: 5

Aucun commentaire

Recent