Les différentes technologies


Les imprimantes papiers peuvent être lasers ou à jet d’encre. Les imprimantes 3D ont, elles aussi, des technologies différentes.
Toutes les technologies suivantes reposent sur le principe d’additive manufacturing (fabrication additive). Cela consiste en la superposition de très fines couches de matière pour former un objet. Quelque soit la technologie, le principe est à peu près le même : une première couche de matière est déposée / créée sur une plateforme qui va supporter l’objet. Une fois la couche terminée, la plateforme descend de quelques centièmes de millimètres (cela dépend de la précision de l’imprimante 3D) et une deuxième couche est créée. Cela se répète jusqu’à ce que l’objet soit terminé.
Voici maintenant les technologies les plus répandues :
FDM (Fused Deposition Modeling) : c’est la technologie la plus courante pour les imprimantes 3D grand public. L’imprimante va déposer de la matière grâce à un extruder. Pour cela, une bobine de fil alimente l’extruder qui va le faire fondre et le déposer la matière aux endroits nécessaires pour créer l’objet. On parle souvent de technologie à dépôt de fil.
Image de prévisualisation YouTube
SLS (Selective Laser Sintering) : cette technologie repose sur le principe de frittage. C’est un procédé qui consiste à chauffer une poudre avec un laser. Sous l’effet de la chaleur, les grains de poudre se soudent. Pour l’impression 3D, l’objet est donc créé à partir d’un bain de poudre d’un matériau spécifique. Le laser crée l’objet en pointant précisément là où doivent être fusionnés les grains de poudre.
Image de prévisualisation YouTube
SLA (Stereolithographie Apparatus) : cette technologie repose sur le principe de photopolymerisation. Une résine photosensible va se polymériser, c’est à dire que ses molécules vont se lier, sous l’effet d’un rayon laser ultraviolet et ainsi se solidifier. Tout comme le SLS, le laser va se déplacer sur la résine pour créer chaque couche. Les résines sont en générale beaucoup plus chères que les bobines de plastiques utilisées pour le FDM ou les poudres utilisées pour le SLS. De plus, les objets fabriqués seront semi-transparents (donc pas de couleurs !).
Image de prévisualisation YouTube
DLP (Digital Light Processing) : c’est une technologie cousine du SLA puisqu’elle utilise aussi la lumière pour solidifier une résine. L’avantage de cette technologie est sa rapidité. Contrairement aux autres technologies, le DLP est capable de figer une couche d’un coup en utilisant un projecteur.
Image de prévisualisation YouTube
Les différentes technologies Les différentes technologies Reviewed by Be-3D on 00:44 Rating: 5

Aucun commentaire

Recent